Le Japon dans mon jardin

Les japonais savent allier raffinement et récupération dans la conception d’un jardin. Les détails ornementaux peuvent être très simples. J’ai tenté de m’en inspirer, car je souhaitais mettre en valeur un érable au feuillage tout en finesse, mais isolé au milieu d’une pelouse ; je cherchais également à réduire la surface de tonte… Quelques éléments judicieusement disposés et un peu d’imagination ont ainsi apporté une touche d’exotisme et un peu de dépaysement dans le jardin.

La préparation a été minutieuse : dans un premier temps, j’ai désherbé l’espace sélectionné ; j’ai ensuite disposé du carton sur cette surface, tout autour de l’érable, afin d’éviter la repousse indésirable et prévisible des adventices (ou mauvaises herbes). J’avais au préalable rassemblé, des planches, des pierres, des ardoises, toutes sortes d’éléments relégués jusqu’à présent au fond de la propriété.

Puis j’ai également prélevé de la mousse. Ensuite je me suis efforcée de redéployer le tout harmonieusement au sein d’un carré, qui me semblait la forme la plus appropriée.

Dans un terrain humide et ombragé, la mousse peut être remplacée avantageusement par de l‘helixine. Les tuiles, pavés ou autres éléments plats de récupération peuvent figurer aisément des pas japonais  ; ici la structure en bambou sert de support à une clématite et à un Fatshedera, que l’on classe habituellement parmi les plantes d’intérieur, mais qui peut tout à fait prendre place à l’extérieur dans un endroit abrité .

Pour parfaire l’ambiance japonisante, j’ai installé un iris jaune qui végétait au fond du jardin.

Cette transformation qui apporte de l’originalité au jardin, nécessitera peu d’entretien tout en assurant une présence tout au long de l’année. La conception a été relativement simple, amusante par la recherche des différents éléments et leur mise en valeur.  Une continuelle amélioration est possible mais pour évoluer vers une plus grande sérénité dans ce jardin, je considère qu’il manque une caractéristique essentielle : l’eau. J’envisage d’y remédier prochainement…

Si vous aussi vous désirez apporter une touche asiatique à votre jardin ou si plus simplement ce thème vous intéresse, vous pouvez vous reporter à l’ouvrage de Francis Peeters et Guy Vandersande: « Le Japon des jardins : Comprendre les jardins japonais de la Préhistoire à nos jours » aux éditions Ulmer.

Les deux auteurs ne se sont pas contentés de réaliser un très beau livre de photos, mais se sont efforcés d’initier le lecteur à la compréhension du jardin japonais à travers son histoire.

 

Et pour recevoir automatiquement mes prochaines publications, pensez à vous abonner à ma newsletter!

PartagerShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someone

Une réflexion au sujet de « Le Japon dans mon jardin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *